En villégiature en Charente-Maritime, vous ne pouvez manquer la visite de l’île de Ré.
Pour y accéder, vous devez traverser un grand pont sur près de 3 km : voici tout ce que vous devez savoir sur le pont de l’île de Ré.

Petite histoire du pont

Avant la guerre 39-45, la circulation automobile se développant, il a été essentiel de moderniser les voies de communication maritime reliant l’île de Ré au continent.
Les premiers ferries voient le jour en 1940 et deviennent le véritable emblème des vacances sur l’île de Ré.
Le trajet est relativement court mais constitue une petite épopée pour les touristes de l’époque, qui accostent à Sablanceaux, dans la commune de Rivedoux-Plage.
L’arrivée sur l’île de Ré suffit à donner le point de départ des vacances, loin du travail.

La renommée de l’île de Ré s’accroît et rapidement apparaissent des embouteillages monumentaux entre l’embarcadère et la sortie de la rocade située à 7 km de là.
La construction d’un pont est donc lancée en février 1987, financée par le département de Charente-Maritime.
Le pont reliant l’île de Ré au continent est inauguré en mai 1988. Il bat des records de longueurs avec plus de 2,9 km de long, ce qui en fait l’un des ponts le plus long du pays, derrière celui de Saint-Nazaire arrivant en première place.

un week-end sur l'île de ré

Le fonctionnement du pont de l’île de Ré

Le pont de l’île de Ré a été bâti à 42 mètres au-dessus de la mer par l’entreprise Bouygues selon une technique en encorbellement qui consiste à créer des arcs permettant de supporter des charges importantes.
Composé au total de 796 voussoirs répartis en 6 viaducs de béton, sa construction a été
rapide avec une progression journalière de 20 mètres tout au long du chantier.
La structure de l’ouvrage n’est pas figée et prend appui sur des patins rattachés aux piles émergeant de la mer.
Le pont de l’île de Ré a été conçu pour résister aux dilatations liées à la chaleur, aux vents violents, aux tremblements de terre et aux chocs.

C’est le pont qui permet d’alimenter l’île de Ré en eau et en électricité. Vous pouvez le franchir à
pied ou à vélo gratuitement.
En véhicule motorisé, la traversée est payante. Chaque droit de passage participe au financement de l’écotaxe “CAP Ré”, œuvrant pour la préservation de l’île.

Péage du pont de l’île de Ré : tarifs

Le paiement se fait au Belvédère, à la station de péage située avant l’accès au pont en se rendant sur l’île.

Tarifs aller-retour hors abonnement :

  • 16 € (du 20 juin au 11 septembre) ou 8 € (du 12 septembre au 19 juin) pour les
    véhicules légers avec remorque ou non
  • 3 € pour les deux-roues à moteur
  • 18 € pour les poids-lourds 2 essieux d’une hauteur de 3 mètres ou plus ou supérieur à 3,5 tonnes
  • 40 € pour les poids-lourds de plus de 2 essieux d’une hauteur de 3 mètres ou plus ou supérieur à 3,5 tonnes.

Vous pouvez opter pour un abonnement valable pendant 3 ans (à acheter au guichet de péage) si vous prévoyez d’effectuer régulièrement des aller-retours entre le continent et l’île de Ré, allant de 50 à 350 € en fonction de la formule retenue.